Site officiel de SM le Roi-Père Norodom Sihanouk du Cambodge
Visiteurs : 8169889
Les films de fiction de Sa Majesté Norodom Sihanouk
réalisés au Cambodge entre les années 1965 & 1969
APSARA
http://norodomsihanouk.info/images/brise_de_novembre.jpg
1er film de fiction de S.M. NORODOM SIHANOUK réalisé au Cambodge en 1965
Les principaux acteurs : S.A.R. la Princesse Norodom Buppha Devi (Neang Kantha Devi)¸ S.E. Samdech Nhiek Tioulong (Général Rithi)¸ S.A.R. le Prince Sisowath Chivanmonirak (Lieutenant Phaly)¸ Mme Saksi Sbong (Mme Rattana¸ amie du Gén. Rithi)¸ S.A.R. le Prince Norodom Narindrapong (Le petit Narin¸ frère de Phaly)
Film romancé dont le personnage principal est le CAMBODGE
SAMDECH Norodom Sihanouk a présenté le 6 mai à quelques intimes¸ en la résidence princière de Chamcar Mon¸ les séquences de travail d'un film dont il est le réalisateur (et aussi le metteur en scène et le dialoguiste): "Apsara".
Pourquoi un chef d'Etat accablé de travail comme lui a-t-il pris sur ses rares loisirs et sur un repos déjà insuffisant le temps de réaliser un film ?
La réponse est simple. On souhaitait depuis longtemps à l´étranger voir une "bande" représentant honorablement le cinéma khmer et répondant aux normes internationales (couleurs¸ format 35 "/m¸ etc.).
Les documentaires qui ont été produits ici avec succès étaient difficiles à insérer dans les circuits cinématographiques commer­ciaux étrangers. Ils ne passaient qu'à con­dition d'être très court¸ et moyennant paiement de notre part.
La main à la pâte
Par ailleurs¸ Samdech ne pouvait approuver la tendance de certains jeunes metteurs en scène nationaux à pein­dre la vie cambodgienne sous les dehors les plus noirs¸ à présenter une bourgeoisie sans mœurs et une jeunesse s'adonnant au meurtre¸ au viol¸ ou en proie à la pire misère — toutes choses qui n'existent pour ainsi dire pas chez nous.
C'est pourquoi il a décidé de mettre la main à la pâte pour montrer son pays "sous son aspect le plus avantageux¸ le plus esthétique". Samdech¸ on le sait sans doute¸ est un artiste né : compositeur de talent¸ musicien de bonne classe¸ peintre à ses heu­res. Il a réalisé¸ voilà quelques années¸ pour son propre plaisir et celui de ses amis¸ quel­ques bandes filmées sur des scénarios qu'il avait conçus. En matière de cinéma¸ le chef de l'Etat¸ s'il n'est pas un professionnel (à chacun son métier !) est donc plus qu'un amateur.
Il a ainsi exposé son but: "Je ne vois que le film romancé¸ avec de belles couleurs¸ de beaux paysages¸ de beaux décors intéri­eurs¸ du sentiment¸ de l'amour¸ pour faire connaître à l'étranger le Cambodge moderne et traditionnel. D'où cette production '"Apsara".
Ceux qui verront la version définitive du film (en khmer¸ français¸ anglais¸ chinois et russe) se rendront très vite compte que le réalisateur a cherché dans toute la mesure du possible à faire défiler son cher Cam­bodge devant les yeux des spectateurs. Et comme le Cambodge est très beau¸ le spectacle est aussi agréable qu'intéressant.
Touchante histoire d'amour
Les séquences d'avant-montage ont été projetées pendant plus de 3 heures. Le film terminé en durera à peu près la moitié. Il a présenté sous la forme d'une touchante histoire d'amour contrarié¸ avec une conclusion très heureuse et même morale — enfin¸ un film khmer qui "finit bien" !
L'histoire n'est pas très compliquée (pas assez¸ diront les "cérébraux"'). C'est celle d'un général riche et puissant¸ Rithi¸ qui a pour maîtresse une jeune veuve¸ Rattana et qui s'éprend follement — mais pour le bon motif — d'une ravissante étoile du Corps de Ballet Royal¸ Kantha Devi¸ dont les traits très purs rappellent ceux des danseuses célestes¸ les "Apsara" qui ornent les bas-reliefs d'Angkor.
La mère de notre ballerine¸ une veuve ambitieuse¸ consent au mariage sans même consulter sa fille. Celle ci a un jeune et très cher camarade d'enfance¸ le lieutenant Phâly¸ à qui elle a promis que "rien ne les séparerait". Hélas¸ elle n'ose désobéir à sa mère et épouse le général Rithi.
Le mariage a lieu¸ les époux reçoivent la bénédiction île la Reine. Mais Kantha Devi¸ le soir des noces¸ demande à faire chambre à part. Le lendemain¸ elle avoue la vérité à son mari qui lui demande de réfléchir encore.
Mais la tension aux frontières s'est accrue. Le Général est chargé d'organiser l'envoi de renforts. Il part pour la base de Srè Khlong où il inspecte les unités (blindés et artilleries) qui vont partir vers le front.
L'aviation de Saigon¸ de son coté¸ bom­barde un village. Phâly¸ pilote de "Mig"¸ va intercepter les agresseurs. Il est blessé et se pose en catastrophe à Pochentong. On le transporte d'urgence à l'hôpital militaire.
Véritable amateur¸ le lieutenant-général Nhiek Tioulong est à la scène le géné­ral Rithi¸ amoureux courtois et déçu. Son rôle lui va comme un gant et son allure¸ sa distinction¸ lui gagnent les cœurs de maintes spectatrices — à défaut de lui ouvrir celui de notre "prima ballerina".
Un tout jeune homme¸ le Prince Norodom Narindrapong¸ fils de Samdech¸ fait ses débuts sur la scène. Sa spontanéité; sa gen­tillesse font de lui un acteur-né. Dirigé fer­mement¸ il peut aller loin dans cette voie honorable.
Le lieutenant pilote Prince Chivan Monirak¸ gendre de Samdech¸ dans le rôle du lieutenant aviateur Phâly est robuste¸ tendre et agréable. Tout le monde¸ en fait¸ joue sur scène le rôle qu'il joue dans la vie. C'est la famille du chef de l'Etat et quelques intimes qui fournissent la majeure partie de la distribu­tion. C'est bien la première fois que tant de vrais Princes et Princesses¸ de vrais officiera et soldats apparaissent sur un écran. Cette formule très originale doit porter chance à "Apsara" dédié par son producteur à l'Ar­mée Royale Khmère¸ qui en recevra les éventuels bénéfices d'exploitation.
Des extraits du film ont été présentés avec grand succès le 1.4 mai dans un ciné­ma de Phnom Penh aux plus hautes person­nalités nationales et étrangères.
SYNOPSIS

Le Général Rithi¸ d'une famille bourgeoise très riche de la capitale¸ est aimé et convoité par une jeune veuve¸ Rattana¸ qui est sa maîtresse depuis quelques temps et souhaite vivement se faire épouser par lui¸ pour mettre fin à une situation irrégulière qui fait jaser Phnom Penh. (ph. 1)
Mais Rithi est très réticent à cet égard¸ car il vient de tomber follement amoureux de Neang (Mademoiselle) Kantha Devi¸ jeune fille orpheline de père et dont la mère vit à la campagne.
Kantha n'est pas une simple paysanne. Fort douée pour l'art chorégraphique traditionnel khmer¸ elle vient d´être élevée par Sa Majesté la Reine au rang de danseuse étoile du Ballet Royal.
Elle est de plus très belle et les traits si purs de son visage rappellent ceux de certaines déesses tels qu'ils sont à jamais fixés sur les bas reliefs d'Angkor. (ph.4)
Rithi¸ tout comme les officiers plus jeunes que lui¸ ne peut résister à cette réincarnation des Apsaras angkoriennes qu'est Kantha Devi.
Malgré son âge¸ Rithi¸ ébloui par la beauté et les talents de danseuse de la jeune fille¸ révélés au cours d'une représentation artistique au bénéfice des victimes des agressions d'un pays voisin¸ ne peut s'empêcher d'aller demander la main de l"'étoile".
Il y est d'ailleurs encouragé par sa soeur cadette¸ Vanchhân¸ dont Bopha¸ la mère de Kantha¸ est une ancienne camarade d'école.

Bopha est pauvre et ambitieuse -pour elle-même comme pour sa fille. Elle s'empresse¸ sans lui demander son avis¸ d'accorder la main de celle-ci à Rithi.
La mère n'ignore pourtant pas que Kantha a un ami d'enfance et soupirant¸ leur jeune voisin Phâly¸ que les deux jeunes gens s'aiment et se sont jurés une éternelle fidélité.
Mais aux yeux de Bopha¸ Phâly a le tort d'être un orphelin de père et de mère¸ un simple lieutenant et de plus un aviateur¸ métier dangereux¸ qui a à sa charge un frère dont les études sont coûteuses.
Rithi et Kantha se marient donc. La cérémonie est somptueuse et Sa Majesté la Reine bénit le couple en son Palais . Mais Kantha ne peut oublier Phâly . Elle demande à faire "chambre à part" pour la nuit de noces ! Vrai gentleman¸ Rithi s'incline devant la volanté de la jeune femme.
Sa délicatesse est appréciée¸ mais mal récompensée. Dès le lendemain¸ Kantha lui livre le secret de son coeur et lui avoue qu'elle s'est promise à Phâly depuis sa tendre enfance.

MAIS¸ dans le pays¸ la tension s'aggrave aux frontières. Certains voisins augmentent leur pression militaire sur certaines de nos provinces.
Le Chef de l'Etat charge Rithi de renforcer la défense. Ce dernier doit quitter Kantha et se rendre à Srè Khlong¸ où il prépare l´expédition de renforts (blindés et artillerie notamment) vers le front.
L´aviation des ennemis du Cambodge indépendant et neutre ne laisse pas de répit à ce dernier. Elle revient bombarder certaines de ses régions.
Phâly¸ pilote de jet¸ participe activement à la défense aérienne du territoire . Son avion est touché¸ il est sérieusement blessé. Contactant son chef (le général Hou) par radio¸ il reçoit de celui-ci l'ordre de rentrer immédiatement à la base de Pochentong¸ où une équipe de secours parvient à le sortir de son avion endommagé.
On le transporte à l´hôpital militaire Preah Monivong où les chirurgiens vont tenter de le sauver.

KANTHA¸ à qui le jeune frère de phâly¸ Narin¸ apporte la triste nouvelle¸ s'affole et sollicite de Rithi la permission de se rendre au chevet de Phâly. Le Général comprend alors qu'il n'a plus une chance de regagner le coeur de Kantha. Emu par l'état du lieutenant et la profondeur de l´affection que se portent les deux jeunes gens¸ il accepte de libérer Kantha des liens du mariage.
A l'hôpital¸ le médecin-chef apprend à Kantha que l'opération a réussi . Phâly est sauvé.
Le destin miséricordieux unit donc pour toujours les deux êtres qui s'aiment.
Quant à Rithi¸ il revient tout simplement à la jeune veuve qui l'aime¸ Rattana. Celle-ci¸ comme bien l'on pense¸ exige le mariage... et l'obtient.
MOVIES